Rechercher
  • Admin

Pourquoi un espace de parole ?

Mis à jour : 10 déc. 2019


Une chose qui s'ouvre. Qu'il se passe, qu'il se noue quelque chose.

Une ouverture, un événement, un décalage. Malgré soi, sans qu'on le sache, par surprise.

"Essayer de trouver un fil directeur à ma vie."

"Je suis allé en analyse pour ne pas mourir." "j'avais besoin de soutien pour continuer à vivre."






"Il nous faut croiser bien des revenants, dissoudre bien des fantômes, converser avec bien des morts, donner la parole à bien des muets, à commencer par l'infans que nous sommes encore, nous devons traverser bien des ombres pour enfin, peut-être, trouver une identité qui, si vacillante soit elle, tienne et nous tienne."

J.-B. Pontalis Traversée des ombres





"Une expérience humaine fondamentale qui enseigne à trouver son sol dans l'absence de sol, à prendre appui dans le défaut de tout appui, à ressaisir son être à la pointe de son annihilation."

Catherine MILLOT Abîmes ordinaires





"Pendant quatre ans, de mai 1971 à juin 1975, j'ai fait une analyse. Elle était à peine terminée que le désir de dire, ou plus précisément d'écrire, ce qui avait eu lieu m'assaillit. (...) Mais ce que je veux dire ce n'est pas une réponse, c'est une affirmation, une évidence, quelque chose qui est advenu, qui a jailli. Non pas quelque chose qui aurait été tapi au coeur d'un problème, mais quelque chose qui était là, tout près de moi, quelque chose de moi à dire. La ruse c'est ce qui contourne, mais comment contourner la ruse? (...)

Cela a eu lieu, cela avait eu lieu, cela a lieu, cela aura lieu. Simplement quelque chose s'est ouvert et s'ouvre, (...) quelque chose se déplace et se trace, la ligne sinueuse de l'encre sur le papier, quelque chose de plein et de délié.

Je pose au départ comme une évidence cette équivalence de la parole et de l'écriture, de la même manière que j'assimile la feuille blanche à cet autre lieu d'hésitations, d'illusions et de ratures que fut le plafond du cabinet de l'analyste. Je sais bien que cela ne va pas de soi, mais il en va ainsi, pour moi, désormais, et c'est précisément ce qui fut en jeu dans l'analyse.


Georges PEREC les lieux d'une ruse. In PENSER/CLASSER






"Des retrouvailles avec la vivance de son enfance."

"La liberté de penser hors des sentiers battus..."

"Une curiosité retrouvée."

"Quelque chose qui se remet en mouvement."

"Etre travaillé par son existence."

"Rattraper ce qui s'est perdu en chemin."








12 vues

Posts récents

Voir tout

 Cabinet : 15 Rue Jules Ferry, 33700 MERIGNAC

Psychologue Mérignac

Psychologue Pessac

Psychologue Bordeaux

Psychologue Talence

© 2018 by kB Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now